Cellou Dalein Diallo : «Il y a toujours des risques d’éclatement [du FNDC] »

Le Front national pour la défense de la Constitution (FNDC) risque de voler en éclats. Le président de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), Cellou Dalein Diallo, en est conscient. Et ce risque d’éclatement de la plateforme opposée à la nouvelle Constitution est dû à l’élection présidentielle du 18 octobre 2020.

Opposés au référendum du 22 mars 2020, les leaders du FNDC avaient déclaré ne pas reconnaitre la nouvelle Constitution et toutes les institutions qui seront issues de ces élections. Mais voilà que plusieurs partis politiques ont décidé de participer à la présidentielle  avec ou sans la candidature d’Alpha Condé. C’est le cas notamment de Ousmane Kaba du PADES et d’Abdoul Kabèlè Camara du RGD. 

« Il y a toujours des risques d’éclatement [du FNDC]. Déjà il y a eu un parti politique qui a dit qu’avec ou sans Alpha il participera aux élections. Je pense qu’on doit faire l’effort si on est pour l’alternance, compte tenu du préjudice et des dégâts importants qui ont été causés par Alpha Condé», a indiqué Cellou Dalein Diallo dans la presse sénégalaise.

Zoom info Guinée

Loading...

Leave a Comment

Résoudre : *
8 + 11 =